oeil de dragon
Créatures mythiques

Qu’est-ce qu’un dragon exactement ?

A travers toutes les cultures du monde, sur tous les continents, les dragons sont omniprésents. Dans toutes ces cultures, force est de constater que les dragons partagent bien des similitudes. Cela peut vouloir dire deux choses : soit nos ancêtres étaient tous fous à liés, auquel cas, étant leurs descendants, nous avons tous récupéré leur brin de folie. Ou alors, la présence des dragons dans leur culture était le signe de quelque chose de bien plus grand, de bien plus complexe, que ce que nous sommes capables de comprendre.

J’écris cet article pour balayer les idées reçues au sujet des dragons, bien ancrées dans la psyché humaine à l’heure actuelle. Loin de moi l’idée d’abuser mes lecteurs, je vais vous présenter tous les éléments communs aux « dragons », ou plutôt, tels qu’ils étaient réellement appelés, les « serpents volants au souffle de feu ». Voyons déjà d’abord ce que ne sont pas les dragons.

Ce que les dragons ne sont pas

Premièrement, les dragons ne sont pas forcément « ailés » à proprement parler, dans le sens où leurs ailes ne leur permettent pas de voler, comme on peut le voir dans certaines séries (notamment, Game of Thrones) ou films. Ces ailes sont parfois symboliques, nous y reviendrons un peu plus loin dans l’article.

Deuxièmement, les dragons ne sont pas forcément cornus, et ne sont pas nons plus tous plus grands que nous. Encore une fois, il s’agit de la représentation que l’on s’en fait à travers les images, la télévision, etc. Or, de même qu’il n’existe pas qu’un seul type d’oiseau sur Terre, il existe différentes espèces de dragons.

Troisièmement, si vous comprenez le principe des dimensions, et que l’étendue de la vie dépasse de loin ce que nous sommes capables de percevoir à l’aide de nos cinq sens, alors vous comprendrez également que les dragons ne cohabitent pas dans la même réalité que nous. Ils ne se manifestent donc que rarement dans notre réalité tridimensionnelle. Sinon, il y a déjà bien longtemps que le mystère qui les entoure aurait été résolu.

L’héritage des dragons dans notre culture

Dans les cultures chinoise, japonaise, européenne, américaine, indienne, sud-américaine, russe, etc., on retrouve des dragons. Tout d’abord, dans l’héritage que ces cultures nous ont légué, il est souvent question de « serpents volants au souffle de feu ». Et si l’on regarde bien les cultures modernes, les occurrences de dragons sont nombreuses.

L’astrologie

L’astrologie chinoise représente ses douze signes zodiacaux par des animaux. Le singe, le rat, le serpent… et le dragon.

Il est donc étrange de constater que, de ces douze représentations animales, seul le dragon n’existe pas dans notre faune à l’heure actuelle. Alors, pourquoi le dragon partage-t-il donc le zodiaque chinois avec onze autres types d’animaux encore présents sur  Terre à l’heure actuelle ? Les Chinois ont forcément dû considérer le dragon comme une créature vivante, au même titre que les onze autres animaux de leur Zodiaque.

L’art contemporain

Partout dans le monde, on retrouve des statues, des fresques et images de dragons. L’Asie est sûrement le lieu qui nous vient en tête en premier lieu, mais les statues de dragons ne sont pas présentes qu’en Chine et au Japon. Dans la City de Londres, on peut apercevoir de nombreuses statues de dragons.

Les légendes modernes

Qui n’a jamais entendu parler du monstre du Loch Ness ? Même s’il s’agit encore une fois d’une « légende », cette légende ne s’est pas fondée sur le témoignage d’une ou deux personnes. Il existe encore quelques personnes qui guettent quotidiennement le Loch Ness, espérant voir le monstre apparaître.

Ce que sont les dragons

Voyons à présent toutes les caractéristiques similaires entre les dragons de toutes les cultures.

Ils avaient un souffle de feu

Le dragon possède une caractéristique spéciale, qu’il ne partage avec aucun autre animal – du moins, à ma connaissance. Il s’agit de sa capacité de souffler du feu. Aucun autre animal, reptile ou poisson, par le passé ou à notre époque, ne possède cette capacité.

Le dragon utilisait souvent son souffle de feu dans un but défensif, et également pour incinérer ses victimes. La science ne pouvant expliquer ce « souffle de feu », elle a préféré reléguer cette « théorie » au placard à balais, comme toutes les autres théories qu’elle n’arrive pas à expliquer.

Ils étaient dotés d’ailes

Comme je l’ai écrit au début de l’article, les dragons sont très souvent dépeints avec des ailes. Ce sont des lézards/reptiles géants dotés de la capacité de voler. Il s’agit souvent d’un symbole démontrant leur capacité de se déplacer dans les airs, notamment à l’aide d’appareils volants qui dépassent notre entendement, mais certains dragons ont véritablement des ailes.

Néanmoins, dans toutes les cultures du monde, sans exception, les dragons sont dépeints avec des ailes. Parfois, ce sont des ailes similaires à celles des chauves-souris, d’autres fois, ce sont plutôt des ailes plumées. Cependant, leur capacité de voler ne fait aucun doute.

Ils étaient dotés de pattes/jambes

Le choix entre la terminologie pattes ou jambes dépend de comment nous classons les dragons : comme des êtres qui se rapprochent des animaux, ou des humains. Quoi qu’il en soit, physiquement, les dragons sont souvent représentés avec quatre pattes. Cela permet de faire une distinction avec des reptiles dotés d’ailes mais pas de pattes, qui vivent dans les lacs et rivières. Le monstre du Loch Ness en est un exemple.

Ils ont coexisté avec l’homme

C’est peut-être le point qui surprend le plus. Et pourtant, les dragons ont dû exister sur Terre dans un passé proche, étant donné qu’ils sont dépeints comme cohabitant avec l’homme. Dans les cultures européennes, les dragons tourmentaient les hommes, alors que si l’on fait des recherches dans les cultures orientales, on constate que le dragon est bienveillant envers l’homme.

Ils ont créé l’homme

Encore un point qui risque d’en faire bondir certains de leur chaise. Dans tous les textes anciens, les dragons étaient présents lors de la Création. D’ailleurs, dans la plupart des textes, ce sont eux qui ont créé l’homme. Ils ont appris à l’homme beaucoup de choses qu’il devait savoir. Parmi ces connaissances, on retrouve l’art, la médecine (pensez au caducée, le symbole que l’on voit sur les pharmacies, qui représente un serpent), l’astrologie, etc. De nombreuses cultures revendiquent donc un héritage commun aux dragons, qu’ils considèrent comme des « dieux-reptiles ».

On les associait aux pierres et cristaux

Parfois considérés comme des gardiens de trésor, les dragons possédaient souvent quantités de pierres précieuses et de cristaux. Certains d’entre eux possédaient même un gros cristal blanc ou rouge, capable de prouesses extraordinaires. On associait notamment ces pierres à l’immortalité.

Ils détenaient le secret de l’immortalié

Bien que nous venions de voir que certaines pierres conféraient aux dragons leur immortalité, les dragons n’avaient pas tous besoin de pierres précieuses pour accéder à l’immortalité. Ils possédaient un secret, qu’ils transmettaient parfois à l’homme, pour atteindre l’immortalité. Parfois, c’était grâce à certaines pierres, qu’ils pouvaient offrir à l’homme, lui apportant immortalité et richesse. Par ailleurs, les dragons représentent souvent la magie et le savoir secret.

Ils étaient parfois bienveillants, parfois diaboliques

En ce qui concerne les traditions judéo-chrétiennes, les dragons sont considérés comme diaboliques. Cependant, le reste du monde les considérait comme des créatures/monstres bienveillants.

Ils étaient vénérés comme des dieux

Par le passé, de nombreux rois ont revendiqué leur ascendance reptilienne/draconienne. Les rois sumériens, égyptiens, indiens et chinois se considéraient souvent comme des demi-dieux, dû à leur affiliation avec les dieux reptiles. D’ailleurs, nombres d’entre eux étaient vêtus d’accessoires rappelant les reptiles/dragons.

Ils vivaient sous terre

En dehors de leur tendance à garder et à rassembler des trésors (matériels et/ou spirituels, notamment des pierres précieuses), les dragons vivaient souvent, soit sous terre, soit sous l’eau. On parle d’ailleurs souvent de leurs « palais de cristal », dans lesquels ils pouvaient vivre pendant très longtemps.

Ils se battaient entre eux dans le ciel

Constamment, les dragons se disputaient et se battaient, pour le contrôle d’un territoire, ou pour récupérer des pierres précieuses.

Qui étaient donc les dragons ?

Les dragons n’étaient pas des dinosaures

Il est évident que nous pouvons écarter la possibilité que les dragons soient des dinosaures. Les dinosaures ont vécu il y a des millions d’années, or, les dragons sont bien plus récents. D’autant plus qu’il n’existe aucun dinosaure qui ressemblerait à un dragon ailé. Même le ptérodactyle ne ressemble pas à un dragon, même de loin.

Les dragons ont existé, et ne sont pas des créatures imaginaires

Puisque l’on retrouve le dragon dans toutes les cultures du monde, et que toutes ces cultures ont dépeint le dragon d’un manière quasiment similaire, il existe donc une origine commune aux dragons.

Ils étaient capable de « voler »

Les représentations d’ailes sur les dragons sont universelles. C’était la meilleure façon qu’a trouvée l’homme de laisser une trace des dieux serpents dans l’histoire, en tant que créatures ayant la capacité de voler. Pour certains, c’était grâce à des ailes, alors que d’autres espèces se déplaçaient dans des vaisseaux.

Ils disposaient tous d’un « souffle de feu »

Le souffle de feu du dragon a deux origines possibles. En se battant entre eux dans les cieux, il arrivait qu’ils utilisent leur capacité de cracher du feu, incinérant parfois accidentellement l’homme au passage. La deuxième possibilité est que ce souffle de feu fasse référence aux flammes qui sortaient de leurs vaisseaux, comme le décrivent le Livre d’Enoch et le Livre d’Ezekiel.

Ils étaient obsédés par les pierres précieuses

Les pierres précieuses ont un rôle prépondérant dans les légendes de dragons. Une grande partie de leurs occupations consistait à garder précieusement ces pierres de quiconque souhaitait se les approprier. Parfois, la protection de ces pierres était l’essence même de leur existence. Etaient-ce les fameuses pierres qui conféraient des pouvoirs magiques à leurs utilisateurs ?

Ils étaient d’origine reptilienne

Il est évident que nos créateurs/ancêtres étaient d’origine reptilienne, et non pas d’origine mammalienne. Il s’agissait donc d’une race de sauriens. Toutes les cultures font mention de leur origine reptilienne, descendant du ciel ou remontant des océans.

Conclusion

Il est temps que la science s’intéresse davantage aux légendes, et s’attelle à les comprendre, plutôt qu’à les reléguer au placard à balais, sous prétexte que ce ne sont que des contes, de la fiction. Il est clair que la science n’a pas encore pleinement compris l’importance de ces récits, ni la place qu’ils occupent dans l’histoire de l’humanité. Ils nous manque donc une grande pièce du puzzle pour comprendre réellement notre histoire.

Quand les scientifiques analyseront enfin ces mythes avec tout le sérieux qu’ils méritent, l’évidence se présentera à eux comme jamais auparavant, ce qui dessinera les prémices de la découverte de nos véritables origines.

Amour et Paix,

Par Valentin Sterckman, Chercheurs de Vérités

Références : Flying Serpents and Dragons, R. A. Boulay

Catégories
Créatures mythiquesReptiliens

Laissez une réponse

Chercheurs de Vérités
error: Si vous avez besoin de quelque chose, contactez-nous !