flamme violette de transmutation Saint Germain
Guérison énergétique

Comment fonctionne la Flamme Violette de guérison de Saint Germain

La cicatrisation d’une plaie ou l’ossification d’une fracture ne nous surprend pas, comme s’il s’agissait quelque chose de tout à fait naturel. En revanche, lorsque le cancer disparaît sans raison apparente, nous semblons étonnés, et cherchons à tout prix à rationaliser.

Selon la médecine, de tels cas de guérison se produisent lorsque le corps est capable d’accéder à un état où les cellules arrivent à s’auto-guérir. Toutes les cellules, dans chaque corps, sont capables d’une telle prouesse. Néanmoins, nous avons tendance à voir cela comme étant exceptionnel, comme un ‘miracle’. Est-ce vraiment le cas ? Ou y a-t-il une certaine logique derrière cela ?

Candace Pert, biologiste moléculaire, s’est posée cette question : Qu’est-ce que l’esprit ?

Après avoir étudié le processus qui nous amène à ressentir des émotions, elle a appelé l’esprit « une sorte d’énergie d’entraînement dans le royaume de l’information du cerveau et du corps, qui permet aux cellules de se parler les unes aux autres, et à l’extérieur, de parler à tout organisme. »

Selon Candace Pert, l’esprit se trouve à la fois dans le cerveau et dans le corps. Les émotions  constituent pour elle des liens entre l’esprit et le corps. C’est d’ailleurs pour cette raison que les états de stress, de colère, de joie intense, etc., ont un effet notable sur le corps. Ces émotions peuvent respectivement tendre le corps, le crisper, ou l’alléger.

La force de l’esprit dans les maladies

La science a maintenant démontré que le système immunitaire a une intelligence qui lui est propre, sans savoir pour autant pourquoi telle personne développe une maladie, alors que telle autre personne y est réfractaire.

C’est un médecin de l’université d’Harvard, Andrew Weil, qui a étudié plus profondément ce lien corps-esprit. Selon lui, si une personne peut guérir spontanément d’une maladie, alors, tout le monde en est potentiellement capable. Il s’agit donc d’un potentiel latent, à activer.

« Tous les circuits et la machinerie sont là. Le défi est de découvrir les bons interrupteurs pour déclencher le processus. » – Andrew Weil, Spontaneous Healing: How to Discover and Enhance Your Body’s Natural Ability to Maintain and Heal Itself, New York: Alfred A. Knopf, 1995, p. 85.

Andrew Weil va plus loin encore. Il développe l’idée qu’en apprenant à influencer l’esprit, les mécanismes de guérison naturels de notre corps seront à notre portée.

En médecine vibratoire, il a été établi que le corps devient malade lorsque celui-ci vibre à une fréquence différente de celle de l’esprit. Dans un tel état, le corps serait donc incapable de communiquer avec le Moi Supérieur. Le déséquilibre corps-esprit qui s’ensuit serait donc la cause du déclenchement de la maladie.

La flamme violette a le potentiel de rétablir cette connexion, cette résonnance, entre le Moi Supérieur et le corps physique.

L’explication de la flamme violette par la théorie des supercordes

Même si la science a encore beaucoup de mal à admettre le rôle du taux vibratoire dans la santé, la théorie des supercordes la met progressivement sur la voie. Selon cette théorie, notre corps physique – bien qu’il nous paraisse solide, et uniquement matériel – n’est qu’un ensemble de cordes vibratoires de différentes dimensions. La théorie des supercordes va donc nous permettre de comprendre comment agit la puissante flamme violette de Saint Germain.

Au XIXème siècle, la science croyait encore dur comme fer que l’atome était la particule de matière la plus petite. C’était avant de découvrir que l’atome était constitué d’électrons tournant autour du noyau à une vitesse incroyable.

Un peu plus tard, les scientifiques découvrirent la fission de l’atome : la séparation des protons et des neutrons du noyau de l’atome. C’est ce qui a donné l’énergie nucléaire. La fusion nucléaire était le fait de reconstituer les atomes pour générer de l’énergie, comme c’est le principe de nos centrales nucléaires. D’un autre côté, la fission permet de ‘casser’ la matière, ou plutôt, disons, de la séparer : c’est ce qui a donné nos chères bombes nucléaires…

Après la découverte de la fission de l’atome, plus de 60 particules subatomiques (bosons, quarks, leptos, nutrinos, etc.) furent trouvées ! Quelle découverte pour la science, elle qui croyait que l’atome était une particule finale et incassable. Et force est de constater que, plus on ‘casse’ la matière, plus on se rend compte que la matière n’existe pas. En fait, ce n’est qu’un aspect solide que prend l’énergie. Si on regarde vraiment au sein d’une infime particule, son noyau est constitué de plus de 99% forces énergétiques en mouvement : c’est donc de l’énergie, pas de la matière !

En partant de ce constat, il paraît peu probable que nous arrivions jamais à trouver la plus petite particule de matière. La théorie des supercordes explique que ce qui nous apparaît comme des particules de matière, ne seraient en fait que la fréquence vibratoire des cordes. Ces cordes sont invisibles, même avec un microscope, parce qu’elles sont bien trop petites. Pour vous donner une idée, les cordes sont environ 100 milliards de milliards de fois plus petites que les protons !

De la même façon que les cordes d’un violon peuvent vibrer à différentes fréquences, afin de créer des notes et des harmonies, les différentes fréquences des supercordes correspondraient à différentes sortes de particules atomiques.

Certains scientifiques affirment que nous ne pouvons voir que la particule, car une partie est enroulée dans une dimension supérieure.

La théorie des supercordes apporte autant de réponses qu’elle soulève de questions. Néanmoins, l’idée que notre corps est issu d’un ensemble complexe de vibrations, dont la portée dépasse notre entendement humain actuel, permet de comprendre pourquoi certaines personnes arrivent à guérir en augmentant leur niveau vibratoire, notamment grâce à la flamme violette.

Pour l’instant, force est de constater que la science a encore beaucoup de progrès à faire avant de pouvoir les changements énergétiques du corps humain. Elle est également incapable d’expliquer nos quatre corps inférieurs (physique, émotionnel, mental, astral).

La guérison énergétique, une fantaisie en train de devenir réalité

De nos jours, le fait que les champs de force et les rayons d’énergie peuvent avoir un impact sur la matière nous paraît envisageable. C’est notamment la science-fiction qui a réussi à nous amener à prendre en compte cette posibilité.

Pas mal de choses que nous pouvons aujourd’hui faire avec l’énergie nous auraient fait passer pour des illuminés au XXème siècle. Et pourtant, nous avons bel et bien avancé en ce domaine. Imaginez-vous, au début du XXème siècle, expliquer aux gens qu’il est possible de chauffer ses aliments avec les micro-ondes, de transmettre des données par radio, ou d’avoir accès à l’internet sans fil ! Heureusement, les travaux de Nikola Tesla ont rendu beaucoup de nos moyens technologiques énergétiques actuels possibles.

On nous répète souvent que les rayons du soleil sont mauvais pour notre peau à cause de leurs rayons ultraviolets. Néanmoins, il est aujourd’hui possible de soigner des blessures avec ces rayons ultraviolets, bien plus vite qu’avec des moyens ordinaires. Les rayons ultraviolets sont également réputés pour leur capacité à tuer les bactéries (notamment la tuberculose) dans l’air des hôpitaux.

La flamme violette, bien que son action ne puisse être mesurée scientifiquement, agit comme une onde. Pensez à une onde qui traverse l’eau d’un lac. Elle va provoquer des ondulations. Le principe des micro-ondes est similaire : les micro-ondes réchauffent la nourriture en agitant les particules.

Le fonctionnement énergétique de la flamme violette

On peut considérer que la flamme violette est, en quelque sorte, un savon très puissant. Lorsque vous faîtes la vaisselle, le savon et l’eau vont s’accrocher aux charges positive et négative des atomes. Une polarité des molécules va se fixer à l’eau, et l’autre polarité, au savon. C’est le même principe que pour un aimant, disposant de polarités +/-.

De façon similaire, la flamme violette active une double-polarité entre le noyau de l’atome, et le coeur de feu blanc de la flamme violette. Le noyau, qui représente la matière, est le pôle négatif ; le coeur de feu blanc de la flamme violette, symbole de l’esprit, est le pôle positif.

La flamme violette, en interagissant avec le noyau de l’atome, va faire osciller les densités coincées dans les électrons qui orbitent autour du noyau. Ces densités sont une substance lourde, qui densifient l’atome, et le rendent plus solide, et par conséquent, empêchent la bonne circulation des énergies. Et c’est la stagnation des énergies qui rend possibles les maladies.

Voir aussi : Prévenir et vaincre le cancer grâce à l’ozone et à une alimentation alcaline

Ainsi, quand la dure substance alourdissant le noyau vient à se dessouder de l’atome, la flamme violette l’absorbe, et l’élimine.

La seule différence entre la flamme violette et le savon, c’est que la flamme violette transmute les énergies, mais ne les élimine pas. En d’autres termes, elle ne détruit pas le négatif, mais le rend positif. La maxime d’Antoine Lavoisier prend ici tout son sens : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

L’énergie ‘négative’ située dans les atomes se transforme donc en une énergie lumineuse, fluide et légère. Les électrons, une fois débarrassés de ces débris énergétiques densifiés, peuvent se remettre à circuler librement. Ceci augmente notre fréquence vibratoire, et rétablit notre lien avec notre Moi Supérieur.

Conclusion

La flamme violette est sûrement une des énergies les plus puissantes qui nous soient disponibles au XXIème siècle. Malheureusement, on ne nous en parle pas à la télévision. Premièrement, parce que la ‘science’ n’a pas encore réussi à prouver son efficacité. Deuxièmement, parce que cette même ‘science’ devrait remettre en cause beaucoup de ses acquis après une telle découverte. Troisièmement, beaucoup de gens ne sont pas encore prêts à entrevoir cette vérité. Et quatrièmement, imaginez-vous les laboratoires pharmaceutiques gagner de l’argent en mettant à notre disposition la flamme violette ? Big Pharma s’écroulerait, littéralement, si nous acquérions la capacité de nous guérir nous-mêmes !

Je suis convaincu que le meilleur moyen de constater la puissance de la flamme violette, est de la mettre en pratique soi-même. Même si vous pouvez trouver des récits de personnes dont la vie a changé grâce à la flamme violette, il ne tient qu’à vous de l’essayer pour transcender votre existence.

Amour et Gratitude,

Par Valentin Sterckman, Chercheurs de Vérités

Source : La flamme violette, Elizabeth Clare Prophet

Catégories
Guérison énergétiqueMédecine fréquentiellePouvoirs Spirituels

Laissez une réponse

Chercheurs de Vérités
error: Si vous avez besoin de quelque chose, contactez-nous !